close menu

Blog

Mode de vie sain

Vous avez des trous de mémoire? Vous vous posez parfois des questions sur l’état de santé de votre cerveau?

Vous vous posez parfois des questions sur l’état de santé de votre cerveau ? Chaque jour, notre cerveau traite une multitude d’informations, les trie et les stocke. Il est donc extrêmement important qu’il reste en pleine forme, c’est pourquoi il mérite une attention particulière. Et cela ne commence pas à 50 ou 60 ans… Non, on prend soin de son cerveau toute sa vie !

Votre cerveau est bien sûr essentiel pour assurer de nombreuses fonctions vitales. Mais le cerveau vous permet également de stocker des souvenirs : la mémoire. En toute logique, la mémoire est donc directement liée à la bonne forme du cerveau.

Comment garder votre cerveau en pleine forme et votre mémoire affûtée ? Lisez ce qui suit pour savoir ce qui est vraiment important.

L’entraînement de la mémoire !

Vous voulez améliorer votre mémoire ? Alors vous devez vraiment l’entraîner !

La mémoire n’est pas localisée dans un seul endroit du cerveau, mais consiste en un réseau de connexions entre les cellules nerveuses (neurones). Ces connexions peuvent s’affaiblir mais aussi se renforcer avec le temps, et de nouvelles connexions peuvent même être créées. C’est pourquoi il est important de continuer à stimuler votre cerveau. En apprenant de nouvelles choses, par exemple, vous créez de nouvelles connexions. Grâce à l’entraînement, ces liens peuvent être renforcés. Vous créez de nouvelles connexions tout au long de votre vie et même lorsque vous êtes plus âgé(e), vous en créez encore de nouvelles.

Quelques conseils :

  • Apprenez une nouvelle compétence ou une langue
  • Entraînez-vous avec des jeux de mémoire tels que les sudokus et les mots croisés
  • Brossez-vous les dents de l’autre main

Le stress est nocif!

Un stress occasionnel léger et de courte durée est souvent un phénomène positif. Il vous rend plus alerte et plus concentré(e). En revanche, un excès de stress nuit absolument à la mémoire. Pensez à ce trou de mémoire lors d’un examen, à ces journées pleines de pertes de mémoire lorsque vous êtes surchargé(e) de travail ou à cette conversation dont vous ne vous souvenez plus parce que vous étiez épuisé(e) par la tension… Bref, le stress peut même provoquer des (moments de) pertes de mémoire et des problèmes de concentration.

Vous voulez en savoir plus sur la complexité du stress ? Lisez le blog sur le stress.

ON homepage banners

Votre cerveau n’est pas à l’arrêt pendant votre sommeil

Vous reconnaissez probablement ce cas de figure : lorsque vous manquez de sommeil, vous êtes non seulement fatigué(e) et vaseux(se), mais aussi plus émotif(ve) ou grincheux(se) que d’habitude. Mais avez-vous également remarqué que votre capacité à vous concentrer et à vous souvenir des choses est considérablement réduite? Après une seule mauvaise nuit seulement, vous pouvez déjà ressentir les effets du manque de sommeil sur le cerveau.

Pendant le sommeil, votre cerveau traite les informations et impressions de la journée écoulée. Cela se produit principalement pendant le sommeil profond. Au cours de ce traitement, les nouvelles informations sont liées aux souvenirs déjà existants. En cas de manque de sommeil profond, votre cerveau est moins apte à traiter ces informations et, par conséquent, à bien les stocker. Il est donc extrêmement important de dormir suffisamment lorsqu’on apprend et étudie de nouvelles choses.

L’exercice physique comme moteur du cerveau

L’exercice physique est très important pour le cerveau. Il a une influence positive sur des parties spécifiques du cerveau qui sont importantes pour les fonctions cognitives telles que l’apprentissage, la compréhension et le raisonnement. Il favorise également les connexions entre les différentes parties du cerveau. Il améliore également la circulation sanguine, de sorte que les cellules cérébrales disposent de plus d’oxygène et que les déchets peuvent être mieux éliminés. En outre, l’exercice physique favorise la qualité du sommeil qui, tel qu’exposé ci-dessus, est également essentiel pour la mémoire.  Tout cela garantit l’effet bénéfique de l’exercice physique sur le cerveau et la mémoire.

Vous avez des trous de mémoire? Vous vous posez parfois des questions sur l’état de santé de votre cerveau?

Maintenez le contact social

Les contacts chaleureux améliorent notre humeur et notre bien-être. Ils sont essentiels pour un état d’esprit positif. Mais les relations significatives ont également un effet bénéfique sur la mémoire. Les recherches montrent que l’isolement et la solitude augmentent le risque de stress et même de perte de mémoire ou de démence.

Conseil :
faites d’une pierre deux coups et organisez une soirée de jeux à thème ! Que diriez-vous de jeux de mémoire amusants comme le memory, le Mastermind, les dominos ou un quiz ? De cette façon, vous mettez votre cerveau à l’épreuve de manière ludique et vous entretenez les contacts avec vos proches.

Vous pouvez aussi vous inscrire à un nouveau cours, ce qui vous permettra de rencontrer de nouvelles personnes et d’acquérir de nouvelles compétences en même temps.

Nourrissez votre cerveau

Le cerveau a besoin de bons nutriments pour fonctionner. Une alimentation saine fournit des éléments constitutifs et de l’énergie. En revanche, évitez les sucres rapides tels que les biscuits et le chocolat sucré, qui provoquent un pic d’énergie rapide suivi d’une chute de sucre.

En outre, certains nutriments et extraits de plantes sont connus pour leur influence positive sur la mémoire et le fonctionnement général du cerveau.

Certains sont familiers et ont fait l’objet de bonnes études :

Le Ginkgo biloba favorise la circulation sanguine dans le cerveau (circulation cérébrale), en particulier la microcirculation, qui est très importante pour le fonctionnement du cerveau et peut donc contribuer à maintenir de bonnes performances cérébrales.

Le Bacopa monnieri stimule les prestations mentales et favorise en outre la mémoire et la concentration.

Les acides oméga-3 soutiennent également le cerveau. Le DHA est un acide gras oméga-3 essentiel au développement du cerveau et des yeux chez les nourrissons et au maintien des fonctions cognitives et de la vision à un âge plus avancé. Le DHA est concentré dans le cortex cérébral et l’hippocampe, des parties du cerveau qui participent à des processus tels que la mémoire et l’apprentissage. Le métabolisme des graisses étant catabolique la nuit, il est préférable de prendre le DHA le soir afin qu’il soit incorporé aux membranes cellulaires en tant qu’élément structurel (et non absorbé dans les cellules graisseuses).

Cogniril FR

Voulez-vous rester informe? Abonnez-vous à notre newsletter!